Aller au menu | Aller au contenu

Une pratique ancrée dans l'histoire

La fête de Ganesh (ou Ganesh Chaturthi) est un rendez-vous annuel, culturel et religieux au cours duquel les fidèles rendent hommage à Ganesh, un des dieux les plus importants et populaires du panthéon hindou. Traditionnellement représenté par un corps d'humain avec une tête d'éléphant, Ganesh occupe un statut particulier dans la religion hindouiste puisqu'il est celui à qui l'on adresse ses prières avant chaque nouvelle action. Sa fête est célébrée en Inde et au Sri Lanka - mais également dans toute la diaspora hindoue- entre les mois d'août et septembre, à une période déterminée par les prêtres.

Une pratique inscrite dans le présent

Riche d'une communauté hindoue fortement représentée en Île-de-France, le temple de Sri Vinayakar Alayam (temple de Ganesh), situé dans le 18e arrondissement de Paris, organise le festival de Ganesh depuis 1996. Cette manifestation s'articule d'abord autour de cérémonies religieuses qui se succèdent dans l'enceinte du temple pendant près de deux semaines. Cette période est ensuite clôturée par le défilé, temps fort des festivités. A cette occasion, les fidèles transforment complètement le quartier de La Chapelle. Les non-hindous peuvent également participer aux préparatifs, en fabriquant notamment les guirlandes de fleurs. Avoir le privilège de tirer les chars requiert une préparation plus lourde : il faut jeûner pendant deux semaines, marcher pieds nus sur le chemin préalablement purifié avec de l'eau parfumée au safran et s'habiller de manière spécifique (dhoti, sorte de pagne, pour les hommes, sari pour les femmes). Le char de Ganesh, célibataire, est réservé aux hommes ; le char de son frère Muruga, marié, est réservé aux femmes. L'itinéraire est toujours le même. Tout au long de ce parcours, le public peut entendre des airs religieux et observer les fidèles qui en signe d'offrande, brisent et déversent dans les rues des centaines de noix de coco au passage du char.

Une pratique qui se transmet

Cette fête draine chaque année plus de 20 000 personnes, mêlant fidèles et simples curieux. La qualité de cette participation s'explique par la « philosophie » générale du temple qui se présente comme un lieu ouvert à tous. Au-delà de l'hommage rendu au dieu Ganesh et du rôle social important qu'il joue au sein de la communauté hindouiste, le festival est pensé par ses organisateurs comme un moyen de reconnaissance de l'hindouisme au sein de la société française. Ce déploiement spectaculaire dans l'espace public a d'ailleurs nécessité une adaptation au contexte parisien et à sa règlementation. Contrairement à l'Inde, où la procession s'achève par l'immersion de la statue de Ganesh dans une rivière, en France, elle est rapportée dans le coffre d'une voiture à l'intérieur du temple.

Fête du Dieu Ganesh

Fête du Dieu Ganesh, © FEMS / Olivier Pasquiers.

Fête du dieu Ganesh

Fête du dieu Ganesh, Paris, 28 août 2012, © FEMS / Jean-Christophe Bardot.

Fête du dieu Ganesh

Fête du dieu Ganesh, Paris, 1er Septembre 2013,© FEMS / Jean-Christophe Bardot.