Aller au menu | Aller au contenu

Jérémie Jung est né à Strasbourg en 1980. Il vit à Paris.

Licencié en arts plastiques et formé au photojournalisme, il réalise un premier reportage sur un groupe de squatteurs parisiens (Enquêtes de toits), récompensé par le prix du public des Nuits Photographiques 2011 (Paris), et projeté à la Nuit des Images au musée de l’Elysée (Lausanne).

A l’occasion d'une commande en Estonie du sud, il découvre les fortes identités de communautés baltes et entame un travail ethno-photographique dans la région. Son reportage sur l'île de Kihnu est projeté en 2014 aux Nuits de l’Année (Arles) puis exposé en 2015 lors du festival Photo de Mer (Vannes). Il développe parallèlement un sujet sur l’ethnie finno-ougrienne seto et la région dite du Royaume de Setomaa, divisée par la frontière entre l’Estonie et la Russie. Ce travail est exposé en 2015 au Musée national estonien (Tartu), et à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco, Paris).

La démarche de Jérémie Jung s’attache à entrer progressivement en relation avec les sujets qu’il photographie, par de fréquents séjours, notamment aux moments de célébration de fêtes. En s’imprégnant du quotidien, en étudiant également la langue, il cherche à appréhender en profondeur la culture et l’identité de communautés, afin de porter un regard renouvelé loin des clichés et des représentations faussées. Son choix d’un appareil photographique argentique de format carré d’ancienne facture, induit réflexion et lenteur dans la prise de vue. Ce parti-pris technique accompagne et légitime la démarche d’immersion de Jérémie Jung lors de ses voyages, en suscitant une curiosité par rapport à l’objet qui facilite la relation et l’échange sans imposer sa présence.

Son travail est représenté par l'agence Signatures, maison de Photographes depuis 2013.