Aller au menu | Aller au contenu

Du 17 avril 2012 au 4 nov 2012, le Conseil général des Hauts-de-Seine a présenté l'exposition « La Mongolie au fil du présent - 4 regards photographiques » dans le jardin du musée Albert-Kahn. Echo contemporain à l'exposition « La Mongolie entre deux ères. 1912-1913 », le jardin Albert-Kahn a accueilli les regards successifs de 4 photographes sur la Mongolie d'aujourd'hui.

Éclairage sur l'exposition

Urbanisme galopant, quartiers de yourtes en périphérie des grandes villes… La Mongolie actuelle fait coexister traditions nomades et société moderne.
Et c'est cette complexité que nous livrent les quatre artistes de cette exposition au travers de leurs subjectivités et de leurs esthétiques.

Cette exposition nous invite à réinterroger les frontières entre regard documentaire et artistique ainsi que la place de l'image dans les sciences humaines. Un prolongement moderne des Archives de la Planète.

Les photographes

Pierre Reinhard - du 17 avril au 3 juin 2012

Pierre Reinhard a sélectionné une vingtaine de prises de vue, « cartes-postales mentales », abordant le thème de la coexistence entre architectures traditionnelles et modernes dans l'Oulan-Bator d'aujourd'hui. Ses photographies portent aussi un regard aiguisé sur la réalité quotidienne des populations. Des touches de modernité dans une tradition séculaire.

Pierre-Reinhard

© Pierre Reinhard

Lucile Chombart-de-Lauwe - du 5 juin au 29 juillet

Ses clichés sont le résultat d'une réflexion originale sur la sédentarisation des populations nomades. Les yourtes sont devenues fixes, les premières générations « occidentalisées » côtoient des nomades installés en appartement, la télévision s'est démocratisée … On passe d'un monde à l'autre dans le même champ de vision sans transition.

Lucile-Chombart-de-Lauwe

Bogd, désert de Gobi, mars 2011

Sophie Zénon - du 31 juillet jusqu'au 16 septembre

Sophie Zénon nous propose un parcours visuel conçu selon une traversée Ouest / Est de la capitale, le long de la Peace Avenue, axe principal traversant la ville.
Car à travers l'espace, l'architecture et les politiques urbaines, c'est toute une société qui peut se lire : des buildings, des maisons à l'occidentale et des 4x4 coréens côtoient des quartiers de « yourtes-villes » et des bus bondés.
Un regard sur la complexité d'Oulan-Bator où peuvent se lire les bouleversements que connaît depuis ces douze dernières années la société mongole.

Sophie-Zenon

Centre-ville, Oulan Bator, juillet 2005

 Ayin - du 18 septembre jusqu'au 4 novembre

Ayin cherche à témoigner des modes de vie des derniers nomades. Propriétaire d'un studio de photographie en Mongolie intérieure, il partage leur quotidien depuis 1998.
Cette grande proximité, à la faveur de laquelle des amitiés se sont nouées,  lui permet ainsi de saisir un univers intime et inédit.

A-Yin

Hadatu, province de Xilingol, décembre 2006

Catalogue de l'exposition

Les photographes de l'édition 2012 proposent de croiser leurs regards sur la Mongolie d'aujourd'hui et la vie de ses habitants. Ils nous confrontent à la réalité dune culture des Mongols qui se réinvente à la faveur du phénomène de mondialisation. Les nomades se sédentarisent, les villes s'occidentalisent, les paysages de steppes se transforment sous l'effet combiné des évolutions économiques, politiques et climatiques. C'est cette histoire, située sous le signe d'un changement irréversible, que nous racontent chacun à leur manière, Sophie Zénon, Lucile Chombart de Lauwe et A Yin.